Joe Biden : pourquoi exactement il n’est pas catholique
19 novembre 2023
SUPPORT
Copy Link
https://endtimes.video/fr/joe-biden-n-est-pas-catholique/
Copy Embed
vaticancatholique.com - Chaîne en français

|

Frère Peter Dimond, O.S.B.

L’Église catholique enseigne que les personnes qui s’écartent d’un dogme ou le rejettent sont automatiquement séparées de l’Église catholique, sans aucune déclaration. Il existe de nombreuses citations que l’on pourrait donner à ce sujet. En voici quelques-unes.

Pape Léon XIII, Satis cognitum, 29 juin 1896 :
« Telle a été toujours la coutume de l’Eglise, appuyée par le jugement unanime des saints Pères, lesquels ont toujours regardé comme exclu de la communion catholique et hors de l’Eglise quiconque se sépare le moins du monde de la doctrine enseignée par le magistère authentique. »[1]

Il dit également :

Pape Léon XIII, Satis cognitum, 29 juin 1896 :
« peut-il être permis à qui que ce soit de repousser quelqu’une de ces vérités, sans se précipiter ouvertement dans l’hérésie
, sans se séparer de l’Église et sans répudier en bloc toute la doctrine chrétienne ? »[2]

« Saint Augustin remarque que d’autres espèces d’hérésie peuvent se développer, et que, si quelqu’un adhère à une seule d’entre elles, par le fait même, il se sépare de l’unité catholique. “De ce que quelqu’un, dit-il, ne croit point ces erreurs (à savoir les hérésies qu’il vient d’énumérer) il ne s’ensuit pas qu’il doive se croire et se dire chrétien catholique. Car il peut y avoir, il peut surgir d’autres hérésies qui ne soient pas mentionnées dans cet ouvrage et quiconque embrasserait l’une d’entre elles, cesserait d’être chrétien catholique.” »[3]

Or, quelqu’un comme Joe Biden est un hérétique pour de nombreuses raisons, y compris son soutien à l’avortement, au soi-disant mariage homosexuel, à l’indifférentisme religieux, etc. Le soutien de Joe Biden au « mariage homosexuel » est une hérésie parce qu’il nie l’enseignement de l’Écriture et de l’Église selon lequel le mariage n’est possible qu’entre un homme et une femme, et que les actes sodomites sont des péchés.

Pape Léon XIII, Arcanum divinae, 10 février 1880 :
« Selon l’affirmation qu’il [Jésus-Christ] fit… le mariage, en vertu de son institution même, ne doit exister qu’entre deux personnes, c’est-à-dire entre l’homme et la femme… et le lien nuptial est, de par la volonté de Dieu, si intimement et si fortement noué, qu’il n’est au pouvoir de personne de le délier ou de le rompre. »

 

Meet the Press LE MARIAGE ENTRE PARTENAIRES DE MÊME SEXE

[Biden :] Qui aimez-vous ? Qui aimez-vous ? Et serez-vous fidèle envers la personne que vous aimez ? Et c’est ce que les gens sont en train de découvrir, c’est ce qui est au fondement de tous les mariages, qu’il s’agisse de mariages de lesbiennes, d’hommes gays ou d’hétérosexuels.

[Intervieweur :] Est-ce que c’est ce que vous croyez à présent ?

[Biden :] C’est ce que je crois.

 

NewsBeatUS - Biden marie deux membres du personnel de la Maison-Blanche

[Carter:]  Deux employés de la Maison-Blanche ont eu un mariage qu’ils ne sont pas près d’oublier. Brian Mosteller et Joe Mahshie se sont unis le 1er août lors d’une petite cérémonie, entourés de leur famille et de leurs amis. Si la plupart des projecteurs étaient braqués sur l’heureux couple, l’homme qui a célébré le mariage a sûrement lui aussi reçu une certaine attention. L’actuel vice-président des États-Unis, Joe Biden, a présidé le mariage de Mosteller et de Mahshie, qui s’est déroulé au domicile du vice-président à Washington, D.C. Une première pour le vice-président. Le vice-président Joe Biden a publié un message sur Twitter à propos de la cérémonie : « Je ne pourrais pas être plus heureux, deux collaborateurs de longue date de la Maison-Blanche, deux personnes formidables. »

 

L’ANCIEN VP JOE BIDEN RÉPOND À UNE QUESTION SUR LES DROITS DES LGBTQ

[Biden :] L’idée qu’un enfant de 8 ans ou de 10 ans décide : « Vous savez, j’ai décidé que je voulais être transgenre. C’est ce que j’aimerais être. Cela me faciliterait beaucoup la vie. » Il ne devrait y avoir aucune discrimination.

Son soutien à l’indifférentisme religieux est une hérésie car il nie le dogme selon lequel il n’y a pas de salut en dehors de l’Église catholique.

Pape Eugène IV, concile de Florence, « Cantate Domino », 1441, ex cathedra :
« [La très sainte Église romaine] croit fermement, professe et prêche qu’« aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l’Église catholique, non seulement païens mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques ne peuvent devenir participants à la vie éternelle, mais iront “dans le feu éternel qui est préparé par le diable et ses anges” [Mt 25, 41] à moins qu’avant la fin de leur vie ils ne lui aient été agrégés… et que personne ne peut être sauvé, si grandes que soient ses aumônes, même s’il verse son sang pour le nom du Christ, s’il n’est pas demeuré dans le sein et dans l’unité de l’Église catholique. »

[Biden :] Nous avons tous la même foi fondamentale, mais nous avons des croyances différentes. Il se trouve que je suis un catholique pratiquant.

En ce qui concerne son soutien à l’avortement, qui vaut aussi pour de nombreux autres politiciens pro-avortement qui prétendent être catholiques, que faut-il penser du fait qu’il dit être catholique et qu’il affirme accepter l’enseignement de l’Église contre l’avortement dans sa vie personnelle ? Biden dit qu’il est personnellement opposé à l’avortement, mais qu’il ne peut tout simplement pas imposer son point de vue aux autres.

[Biden :] Je suis catholique pratiquant depuis toujours. Et cela a particulièrement influencé ma doctrine sociale. En ce qui concerne l’avortement, j’accepte la position de mon Église sur l’avortement comme ce qu’on appelle une doctrine de fide. La vie commence dès la conception. C’est le jugement de l’Église. Je l’accepte dans ma vie personnelle. Mais je refuse de l’imposer à des chrétiens, des musulmans et des juifs tout aussi fervents. Je refuse tout simplement de l’imposer aux autres, contrairement à mon ami ici présent, le membre du Congrès. Je ne crois pas que nous ayons le droit de dire à d’autres personnes, aux femmes, qu’elles ne peuvent pas maîtriser leur corps. C’est une décision entre elles et leur médecin.

Beaucoup d’autres personnalités favorables à l’avortement donnent une explication similaire. En quoi Biden serait-il donc un hérétique sur la question de l’avortement en particulier, alors qu’il affirme être personnellement contre ?

La réponse est que lorsqu’il dit que l’État n’a pas le droit d’interdire l’avortement, il enseigne l’hérésie selon laquelle l’État n’a pas le droit d’interdire le meurtre et d’autres crimes manifestes.

Par conséquent, la position de Biden et d’autres, par laquelle ils affirment être personnellement opposés à l’avortement mais prétendent que l’État ne peut pas l’interdire, constitue la forme absolue de l’hérésie de la liberté religieuse qui a été solennellement condamnée par le pape Pie IX dans Quanta Cura.

Pape Pie IX, Quanta cura, 8 décembre 1864 :
« …cette opinion erronée... que Notre prédécesseur d’heureuse mémoire, Grégoire XVI, appelait un délire, SAVOIR QUE “LA LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET DES CULTES EST UN DROIT PROPRE À CHAQUE HOMME, QUI DOIT ETRE PROCLAMÉ ET ASSURÉ DANS TOUT ÉTAT BIEN CONSTITUÉ ; et que les citoyens ont droit à la pleine liberté DE MANIFESTER HAUTEMENT ET PUBLIQUEMENT, LEURS OPINIONS, QUELLES QU’ELLES SOIENT, PAR LA PAROLE, PAR L’IMPRESSION OU AUTREMENT, sans que l’autorité ecclésiastique ou civile puisse le limiter”. … En conséquence, NOUS RÉPROUVONS PAR NOTRE AUTORITÉ APOSTOLIQUE, NOUS PROSCRIVONS, NOUS CONDAMNONS, NOUS VOULONS ET ORDONNONS QUE TOUS LES ENFANTS DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE TIENNENT POUR REPROUVÉES, PROSCRITES ET CONDAMNÉES, TOUTES ET CHACUNE DES MAUVAISES OPINIONS ET DOCTRINES SIGNALÉES EN DETAIL DANS LES PRÉSENTES LETTRES. »[4]

L’hérésie de Biden, et ceci vaut aussi pour de nombreuses autres personnalités favorables à l’avortement, selon laquelle l’État n’a pas le droit d’interdire des crimes comme le meurtre ou l’avortement, a également été condamnée par le magistère ordinaire et universel de l’Église, comme en témoigne l’enseignement du pape Léon XIII dans Libertas et Immortale Dei, pour n’en citer que quelques-uns.

Pape Léon XIII, Libertas, 20 juin 1888 :
« Non, de par la justice ; non, de par la raison, l'État ne peut être athée, ou, ce qui reviendrait à l'athéisme, être animé à l'égard de toutes les religions, comme on dit, des mêmes dispositions, et leur accorder indistinctement les mêmes droits. Le vrai, le bien, on a le droit de les propager dans l'État avec une liberté prudente, afin qu'un plus grand nombre en profite ; mais les doctrines mensongères, peste la plus fatale de toutes pour l'esprit ; mais les vices qui corrompent le cœur et les mœurs, il est juste que l'autorité publique emploie à les réprimer avec sollicitude, afin d'empêcher le mal de s'étendre pour la ruine de la société. »[5]

Comme on peut le voir, l’Église enseigne que l’État a le droit - et même le devoir - de réprimer et d’interdire des crimes comme le meurtre ou l’avortement. Dire le contraire, comme le font les personnalités favorables à l’avortement, est de l’hérésie.

Ainsi, leur subterfuge, selon lequel ils prétendent être personnellement opposés à l’avortement mais maintiennent que l’État ne peut pas l’interdire, ne les disculpe pas d’hérésie. Ils s’enfoncent plutôt dans une forme extrême de l’hérésie de la liberté religieuse, également condamnée par l’Église.

D’ailleurs, l’hérésie de la liberté religieuse, qui est à l’origine de la fausse position de Biden, a été officiellement enseignée par l’antipape Paul VI et par Vatican II. Cela prouve encore une fois que la secte Vatican II, qui agit actuellement sous la direction de l’antipape François, n’est pas l’Église catholique. Il s’agit de la contre-Église prophétisée de la fin des temps, comme le montrent nos travaux.

Les non-sédévacantistes (c’est-à-dire ceux qui pensent que François est le pape) soutiennent généralement que toute personne qui prétend être catholique ne peut pas être considérée comme hérétique tant que cette personne n’a pas été déclarée hérétique - peu importe ce qu’elle a dit ou fait. Cela n’a aucun sens. C’est de l’hérésie. Ce n’est pas l’enseignement catholique, comme le montrent les citations que nous venons de donner (et bien d’autres).

St Robert Bellarmin, De Romano Pontifice, II, 30 :
« Un pape qui est un hérétique manifeste cesse automatiquement (per se) d'être le pape et la tête, de la même façon qu'il cesse automatiquement d'être un chrétien et un membre de l'Église. C’est pourquoi il peut être jugé et puni par l’Église. C'est l’enseignement de tous les anciens Pères, qui enseignent que les hérétiques manifestes perdent immédiatement toute juridiction. »

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, 29 juin 1896 :
« Telle a été toujours la coutume de l’Église, appuyée par le jugement unanime des saints Pères, lesquels ont toujours regardé comme exclu de la communion catholique et hors de l’Église quiconque se sépare le moins du monde de la doctrine enseignée par le magistère authentique. »[6]

Ceux qui affirment cela ne savent pas de quoi ils parlent. Ils ne font pas les bonnes distinctions. Ils n’ont pas la foi. Et leur position erronée conduit à l’absurdité suivante, à savoir que des gens comme Joe Biden - et d’innombrables autres hérétiques radicaux de la secte Novus Ordo qui rejettent ouvertement les dogmes catholiques - doivent être considérés comme des catholiques.

[Melinda Gates :] Et j’ai finalement réalisé que je devais tout simplement le faire. Et même si je suis catholique, je suis pour la contraception, tout comme la plupart des femmes catholiques aux États-Unis qui déclarent utiliser des contraceptifs...

[Intervieweur à Pelosi :] De nombreuses personnes opposées au mariage homosexuel invoquent leur religion pour justifier leur opposition. Mais vous êtes une catholique qui soutient le mariage gay...

Par exemple, voici un anti-sédévacantiste qui admet que, selon sa position, Joe Biden - qui rejette publiquement l’enseignement catholique sur le mariage, l’avortement, etc. - doit être considéré comme catholique et non comme hérétique. C’est vraiment se moquer de l’enseignement catholique.

[M.L. :] Cette question vient de Vaticancatholique. La voici : « Joe Biden est-il un catholique qui professe la vraie foi ou un hérétique manifeste ? » C’est en quelque sorte en lien avec celle que nous avons eue précédemment.

[J.S. :] Eh bien, c’est intéressant à propos de Joe Biden. Joe Biden prétend qu’il n‘est pas personnellement pour l’avortement, mais il le défend politiquement. Il s’est donc écarté de la foi catholique. Mais qu’a dit Joe Biden la semaine dernière ? Il a dit : « Je suis un catholique pratiquant. » Joe Biden devrait donc être considéré comme un membre de l’Église et non comme un hérétique manifeste. Même si, peut-être, en raison de sa position sur l’avortement, il a commis un péché mortel contre la foi.

C’est un non-sens absurde et hérétique.

Pape Pie XII, Mystici Corporis Christi, 29 juin 1943 :
« … seuls font partie des membres de l'Eglise ceux qui ont reçu le baptême de régénération et professent la vraie foi... »[7]

Comme nous l’avons montré, le fait que Biden affirme personnellement être opposé à l’avortement ne l’innocente pas de l’hérésie. Prétendre que des personnes comme Joe Biden, qui professent une hérésie notoire contre l’enseignement catholique, peuvent être considérées comme des catholiques, revient tout simplement à nier l’unité de la foi de l’Église.

Pape Pie X, Editae saepe, 26 mai 1910 :
« … elle [l’Église] persévère néanmoins, constante et immuable, comme la colonne et le soutien de la vérité, dans la profession d’une même doctrine… »[8]

Pape Léon XIII, Satis cognitum, 29 juin 1896 :
« … le sommet de la perfection de l’Église, comme le fondement de sa construction, consiste dans l'unité : c'est par là qu'elle surpasse tout au monde, qu'elle n'a rien d'égal ni de semblable à elle. »[9]

Pape Pie XII, Mystici Corporis Christi, 29 juin 1943 :
« … ceux qui sont divisés pour des raisons de foi ou de gouvernement ne peuvent vivre dans ce même Corps ni par conséquent de ce même Esprit divin. »[10]

Enfin, St Robert Bellarmin, docteur de l’Église, commente l’unité de foi de tous les membres de l’Église ainsi :

Saint Robert Bellarmin, De Notis Ecclesiae, Chap. X, Nota septima :
« Enfin, tous les catholiques à présent dispersés dans le monde entier pensent de la même manière en ce qui concerne tous les dogmes de la foi. Il ne peut en être autrement, puisque tous soumettent leur propre compréhension à celle d’un seul et même pasteur suprême qui dirige l’Église depuis la Chaire de Pierre avec le conseil des autres pasteurs. »

Évidement, vous ne pouvez pas appliquer cette déclaration faite par St Robert Bellarmin à la secte Vatican II.

La secte Vatican II compte d’innombrables personnes qui contredisent publiquement des enseignements simples et fondamentaux de l’Église catholique.

[Christine Niles :] Le groupe Catholics for Biden comprend d’éminents militants pro-avortement. Parmi eux, Xavier Becerra, procureur général de la Californie, qui a poursuivi David Daleiden, un valeureux militant pro-vie, pour avoir dénoncé la vente organisée d’organes de bébés avortés par le Planned Parenthood. De même, Carolyn Woo, ancienne responsable des services épiscopaux du Catholic Relief Services, qui a été prise en train de verser des centaines de milliers de dollars à des organisations caritatives pro-avortement à l’étranger...

Joe Biden s’engage à obliger les catholiques à payer pour les frais liés aux avortements... Mercredi, le candidat démocrate favori a promis d’annuler la récente décision de la Cour suprême en faveur des Petites Sœurs des Pauvres, qui les exempte, ainsi que d’autres employeurs confessionnels, de l’obligation de couvrir les frais liés à la contraception...

Le cardinal Dolan déclare qu’il donnerait la Sainte Communion à Joe Biden. L’archevêque de New York a fait ce commentaire lors d’une interview accordée à Fox News ce matin...

Lors d’une récente table ronde organisée par le Boston College, le cardinal Joseph Tobin a déclaré ce qui suit :

[Le « Cardinal » Tobin:]  Je pense qu’une personne pourrait, en bonne conscience, voter pour M. Biden. Franchement, avec ma façon de penser, j’ai plus de mal avec l’autre option [Donald Trump].

La véritable Église catholique existe toujours, à travers le reste des catholiques fidèles, comme l’expliquent nos travaux, mais ce n’est pas la secte de François. Par ailleurs, certains de ces hérétiques prétendent que l’unité de l’Église signifie simplement que les gens récitent le même Credo de Nicée. C’est totalement faux. L’unité de l’Église exige une unité sur des questions spécifiques, et c’est pourquoi le pape Léon XIII enseigne que le rejet d’une seule de ces vérités, ou l’adhésion à une hérésie, sépare l’individu de l’Église.

Pape Pie XII, Mystici Corporis :
« … seuls font partie des membres de l’Eglise ceux qui ont reçu le baptême de régénération et professent la vraie foi… »

 Ainsi, si vous considérez que Biden, François, etc. sont des membres de l’Église catholique, vous affirmez qu’ils professent la vraie foi, ce qui est manifestement faux.

[Biden :] Je suis tout à fait d’accord avec le fait que les hommes qui se marient avec des hommes, les femmes qui se marient avec des femmes, les hommes et les femmes hétérosexuels qui se marient entre eux, ont exactement les mêmes droits. Tous les droits civils. Toutes les libertés civiles.

En fait, les membres de la secte Vatican II ne se contredisent pas seulement de manière notoire sur des questions telles que l’avortement, le soi-disant mariage homosexuel, etc. Mais ils se contredisent même sur la question de savoir si Joe Biden est catholique. Par exemple, voici Michael Voris qui affirme que Biden n’est pas catholique :

[Voris :] À Joe Biden, ce faux catholique pour l’assassinat d’enfants...

Et voici son organisation qui, à une autre occasion, a qualifié Biden de « catholique » :

[Niles :] Biden, un catholique, a à peine mentionné le catholicisme dans son discours...

Voici Michael Matt qui dit que Biden est un apostat :

[Michael Matt :] Cela ne s’étend pas nécessairement aux catholiques radicaux de gauche, aux apostats de base comme Nancy Pelosi et Joe Biden...

Mais s’ils étaient cohérents, ils appliqueraient ce principe (selon lequel les personnes qui s’écartent de l’enseignement catholique sont considérées comme hors de l’Église) à François et à ses soi-disant évêques apostats. Mais ce n’est pas le cas. Parce qu’ils ne sont pas cohérents et qu’ils ne sont pas dans la vérité.

Voici le faux traditionaliste Taylor Marshall, qui considère l’idolâtre antipape Jean-Paul II comme un saint :

[Marshall :]  Saint Jean-Paul II...

...en déclarant qu’il ne voit pas comment Joe Biden peut être catholique :

[Marshall :]  Dans le cas de Joe Biden, il a réellement célébré un mariage ; attendez que je vous le montre ici ; il a réellement célébré un mariage pour un couple de même sexe. Et je ne vois pas comment vous pouvez dire que « vous êtes catholique » alors que vous faites ce genre de choses.

Cela n’est pas cohérent avec sa position selon laquelle François (et ses soi-disant évêques apostats) sont catholiques. Marshall se contredit à nouveau en indiquant qu’il n’est pas sûr que Biden fasse partie de la religion catholique.

[Marshall :]  Ce type-là, Joe Biden, fait-il partie de la même religion, de la même Église, de la même tradition qu’Ambroise et Théodose ?

Ils sont incohérents parce qu’ils n’ont pas la bonne position et qu’ils ne se soucient pas d’être cohérents. Ils ne sont pas dans la vérité. De plus, le fait que Marshall ne sache pas si Biden - qui est un hérétique notoire soutenant le « mariage » homosexuel (entre autres) - fait partie de la religion catholique, montre bien qu’il n’a pas la foi.

La secte Vatican II n’a pas la marque d’unité de l’Église. Il ne s’agit pas de l’Église catholique, mais de la contre-Église prophétisée de la fin des temps, comme le montre nos travaux.

Apocalypse 17:4-5 - « Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate ; elle était parée d’or, de pierres précieuses et de perles, et tenait en sa main un vase d’or, plein des abominations et de l’impureté de sa fornication. Et sur son front était écrit ce nom : Mystère : Babylone la grande, la mère des fornications et des abominations de la terre. »

Notes :

[1] Lettres apostoliques de S. S. Léon XIII, encycliques, brefs, etc. T. IVe, Paris, A. Roger et F. Chernoviz, Éditeurs, p. 225.
http://www.liberius.net/livres/Lettres_apostoliques_de_S._S._Leon_XIII_(tome_4)_000000869.pdf

[2] Id. p. 227.

[3] Id. p. 225

[4] Pie IX, Lettres apostoliques de Pie IX, Grégoire XVI, Pie VII, encycliques, brefs, etc. (Éd. 1898), Hachette livre, Paris, 1898, pp. 7, 13.

[5] Site internet du Vatican, Libertas praestantissimum, lettre encyclique de sa Sainteté le pape Léon XIII sur la liberté humaine, extrait le 24 septembre 2023.
https://www.vatican.va/content/leo-xiii/fr/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_20061888_libertas.html

[6] Lettres apostoliques de S. S. Léon XIII, encycliques, brefs, etc. T. IVe, Paris, A. Roger et F. Chernoviz, Éditeurs, p. 225.
http://www.liberius.net/livres/Lettres_apostoliques_de_S._S._Leon_XIII_(tome_4)_000000869.pdf

[7] Site internet du Vatican, Mystici Corporis Christi, lettre encyclique de sa Sainteté le pape Pie XII sur le Corps mystique de Jésus-Christ et sur notre union en lui avec le Christ, extrait le 24 septembre 2023.
https://www.vatican.va/content/pius-xii/fr/encyclicals/documents/hf_p-xii_enc_29061943_mystici-corporis-christi.html

[8] Actes de S. S. Pie X, texte latin avec traduction française. T. Ve, Paris, Éditions de « la documentation catholique », p. 88.

[9] Lettres apostoliques de S. S. Léon XIII, encycliques, brefs, etc. T. IVe, Paris, A. Roger et F. Chernoviz, Éditeurs, pp. 211, 213.

[10] Site internet du Vatican, Mystici Corporis Christi, lettre encyclique de sa Sainteté le pape Pie XII sur le Corps mystique de Jésus-Christ et sur notre union en lui avec le Christ, extrait le 24 septembre 2023.
https://www.vatican.va/content/pius-xii/fr/encyclicals/documents/hf_p-xii_enc_29061943_mystici-corporis-christi.html

PLUS



02:07
D’où vient Dieu ?
il y a 8 ans
07:06
Suivre à l’aveugle les clercs – Ne pas se soulever contre son évêque hérétique ?
il y a 10 ans
1:00:29
Les stupéfiantes hérésies de Benoît 16
il y a 12 ans
40:11
Comment le ‘Baptême de Désir’ peut-il être contraire au Dogme ?
il y a 10 ans
11:36
Viganò dit que François est « un pape qui n’est pas catholique » (analyse)
il y a 2 ans
02:08
Enfant né baptisé par miracle
il y a 10 ans
26:00
Babylone est tombée, tombée !!
il y a 8 ans
33:01
Faustine et la Miséricorde Divine – une tromperie
il y a 10 mois
22:18
Le Temple de Dieu dans les Prophéties (2 Thess. 2:4) n’est pas juif
il y a 7 ans
02:43
L’antipape François dit à un homosexuel qu’il a été fait comme ça
il y a 6 ans
12:24
L’hérésie “Sauvé à la mort”
il y a 11 ans
11:18
François a dit quoi ? (peine de mort, encyclique, sédévacantisme)
il y a 3 ans
02:32
François remet une médaille d’honneur à la militante néerlandaise pro-avortement Lilianne Ploumen
il y a 6 ans
01:54
François sur Amoris Laetitia : « pas d’autres interprétations » que la Communion pour les adultères
il y a 7 ans
7:26
Sur les suicides et les catéchumènes (le concile de Braga – traduit)
il y a 6 mois